L’état de présence, union du masculin et du féminin

Nous évoluons chaque jour dans une société que l’on peut qualifier comme étant sous l’emprise de notre égo, miroir de nos croyances générées par notre mental.

 

Le mental se traduit par un phénomène de voix dans notre tête avec lesquelles nous dialoguons sans cesse et qui forment notre « moi ».

 

Le mental etant lié à notre égo, à notre émotionnel, il génère un état hypnotique qui nous fait vivre une vie qui n’est pas la vie de ce que nous sommes véritablement.

 

En fait, nous évoluons dans un monde illusoire, que notre égo illusoire ne fait que renforcer en  s’évertuant à combattre des situations à l’extérieur ne sachant pas que tout ce qui se joue à l’extérieur, n’est que l‘écho de notre propre souffrance intèrieure.

 

L’intensité de cet égo va varier d’une personne à l’autre car ce sont des schémas héréditaires dont nous sommes porteurs de part notre trans-générationnel.

 

Pour certaines personnes ces schémas sont très lourds ce qui les enferment dans un émotionnel exacerbé qui les oblige à « survivre » dans un drame permanent.

 

Certaines personnes vont alors être agressives, en colère, toujours sous la défensive ou l'offensive car l’égo se sent menacé.

 

D’autres vont avoir sans cesse avoir besoin de l’approbation des autres sur tout ce qu’elles font. Ainsi, elles vont s’associer à des égos très fort qui attirent des foules car elles ont besoin de leur présence pour se valoriser.

Aux vues de nos coyances et notre conditionnement, il est difficile de convaincre notre ego de sa nature illusoire car il a peur de mourir à ses croyances.Il prefère souvent  souffrir mais tenir bon dans sa prison émotionnelle.

L’ego étant notre aspect émotionnel ( nos peurs) on dit souvent qu’il est associé à notre corps de souffrance.Symboliquement Jésus sur sa croix.

Toute souffrance est donc liée à notre égo, à notre mental, à nos peurs conscientes et inconscientes qui vont varier d’une personne à l’autre.

 

Une seule énergie peut guérir notre corps de souffrance, c’est l ‘énergie d’Amour.

 

Accepter de recevoir cette énergie d’Amour, c’est accepter d’ouvrir notre cœur afin que l’énergie puisse circuler dans notre bassin et permettre de retrouver des racines profondes.

Ce n’est qu’ainsi que nous serons en mesure de retrouver la liberté d’être ce que  nous sommes véritablement en  toute sécurité.

 

Entrer dans l’espace du cœur, demande à transmuter nos peurs afin de sortir du pouvoir, du contrôle, et des projections .

 

Plus l’Amour prend place, moins il y a de résonances émotionnelles. Plus nous laissons place à l’Amour de nous même,  plus nos blessures  se transmutent.

Nous retrouvons la joie du recevoir ainsi que la force de dire non à un élément qui nuit à notre santé ou à notre paix intérieure. Nous reprenons pouvoir sur notre vie.

Certes, ce travail demande beaucoup de courage.

 

Le courage c’est avoir la volonté de transmuter nos peurs (COU/RAGE) . Ce n'est  qu'en libérant les non dits, les colères, ce n'est qu'en retrouvant le courage d'exprimer et de revivre en conscience notre émotionnel que notre coeur va s'ouvrir et que l'énergie pourra descendre dans notre hara et dans nos racines. Le courage c'est tout simplement accepté d'affronter nos peurs.

Ce courage demande à transcender et transmuter toutes les peines, tous les regrets afin d’oser vivre le divin dans un corps d’humain.

 

Tant que le chemin du cœur et du corps n’est pas fait nous ne pouvons donc pas entrer dans cet espace qu’est la présence.

 

Tel un arbre si nous n’avons pas de bonnes racines, nous serons déstabilisé par la personne qui est en face de nous.

 

Tant qu’il y a résonance  émotionnelle en nous c’est que cet état de présence n’est pas atteint.

 

La présence est une qualité liée à l’éveil. J'entends par le mot « éveil » , l'éveil à notre véritable nature en lien avec l'Amour car nous sommes des êtres d' Amour.

Nous sommes tous des êtres d'une grande bonté et beauté.

 

L’éveil n’est  réalisable et réalisé qu’après un processus qui engendre une nouvelle naissance, incluant la mort de l’égo , le « moi » afin d’incarner notre véritable nature en lien avec la vie.C'est l'incarnation de l'esprit dans la matière.

 

L'esprit ne peut s'incarner dans la matière qu'après que nous ayons nettoyer notre receptacle, c'est à dire notre corps.

 

Lorsque nous recevons l'esprit, il éclaire tout ce qui de notre personnalité, de notre petit moi, l'empêche de prendre place. C'est un procesus interne de transmutation alchimique.

Lorsque cette transmutation a eu lieu alors un véritable état de présence prend place.

La présence est un état de paix et d'harmonie au plus profond de nos cellules.

 

La présence c’est l’union de la force et de la douceur. Plus rien n’est nié, plus rien n’est attaqué tout est accueilli dans l’intensité du feu de l’Amour.

 

Cet état de présence nous permet d’aller dans la vie sans plus de résonance égotique mais en étant tout simplement la vie au service de la vie.

 

Nous sommes dans l’accueil de ce qui vient à nous car nous savons que la présence donne vie.

 

A travers cette présence la vie circule en nous. Nous incarnons la force douce.

 

Ce n’est que  lorsque l’on est dans cet état de présence que l’on permet la transformation de celui qui vient à nous .

 

Lorsque une attaque extérieure arrive dans cet espace vide, il n’y a plus de résonance. Attention, je ne parle pas là de " blindage mental).

 

La présence c'est une grande force de vie qui permet la transmutation de l'égo qui génère l'attaque.

 

Le jeu égotique dans lequel la plupart d’entre nous «  survivons » n’est là que pour transmuter notre égo, mourir à nos croyances, à nos illusions et laisser place à cet état de présence.

 

Ce travail est un travail individuel de notre « moi »   en relation avec « la matrice » miroir de nos croyances.

 

Chaque rencontre arrive pour nous faire travailler chaque fois un peu plus ce retour à notre essence, à notre être véritable, à la présence de ce que nous sommes véritablement.

 

Rester dans un cocon confortable  évite les expèriences concientes . Et sans expèriences conscientes pas de croissance.

 

Prendre le risque de savoir ce que nous sommes véritablement nous demande beaucoup d’humilité .Seule cette humilité nous permettra d’atteindre la verticalité .

 

Quand nous faisons toutes les expériences que la vie nous propose cela nous permet de lâcher prise avec notre égo et de sortir des situations conflictuelles.

 

Aller de soi à soi demande d’effectuer un voyage qui passe nécessairement par les autres.

 

Cela nous demande d’aller transcender et transmuter nos croyances dans la matrice qui est notre terrain de jeu et du « je » afin d’en sortir.

En sortir ne signifie pas fuir le jeu, le quitter. Cela signifie y aller jusqu'à ne plus entrer en résonance.  Ce n'est qu'ainsi que nous transcendons le "jeu" car le « je » est transcendé.

 

La présence et le fait d’être revenu à soi, signifie alors que nous n’attentons plus aucune satisfaction du monde extérieur. 

Nous savons alors que le monde extérieur n’est que le terrain de jeu qui permet la transmutation.

 

Une fois cette transmutation  effectuée et cette mort/renaissance opérée nous sommes alors en mesure d’être dans le monde avec la satisfaction d’être ce que nous sommes car nous n’attendons plus rien de l’extérieur. C'est cela la véritable liberté d'être.

 

Nous n’avons plus un manque à combler car nous l’avons comblé en nous même.

 

Nous sommes entier, unifié Corps/âme/esprit et nous ressentons dans tout notre être que tout est simplement comme il se doit à cet instant.

 

Nous sommes alors la vie au service de la vie dans le moment présent. Notre vie ne nous appartient plus.

 

C’est dans cet espace que l’on ressent la joie, la paix et la stabilité.

 

La stabilité se trouve  dans nos racines. Plus notre cœur va s’ouvrir plus notre bassin va retrouver sa force de vie, plus nos racines vont aller en profondeur, plus  nous allons incarner l'esprit.

Ainsi tout ce que nous créerons sera crée par Amour et avec Amour. L'Amour est alors indissociable de nous même car nous sommes cela, c'est notre véritable nature.

 

Seul un arbre qui a des racines solides peut pousser vers le haut et donner des fruits.

 

Nous sommes des êtres en constante évolution. Le feu,l'esprit,  la vie qui est mouvement et impermanence pousse à travers nous afin de bruler l’ancien et laisser place au nouveau.

 

Lorsque nous sommes stable à l’intérieur plus rien d’extérieur ne peut nous perturber.

Nous sommes alors incarné, en lien direct avec l’esprit qui nous délivre ses messages dans le silence et la paix de notre cœur.

Ainsi nous pouvons transmettre et vibrer dans la présence de ce que nous sommes véritablement.

Avec Amour

Nathalie Chiaruttini