Partages

J'ai crée cette page afin de vous partager des articles qui me viennent à l'esprit ainsi que des vidéos qui résonnent dans mon cœur et vibrent dans mon corps.
Ces articles découlent de ma propre expérience, je ne prétends pas qu'ils soient une vérité absolue.

 

 

 

DE LA TRANSITION À LA TRANSMISSION

 

 

Nous le savons tous, nous sommes en train de vivre une transition.

Cette transition comme toutes les transitions génère du chaos .

Ce chaos peut prendre différentes formes en fonction de notre et des résistances de chacun .

Ces derniers jours je reçois pas mal d’informations sur cette méditation de « la paix dans le monde pour l’élimination du coronavirus » .

On m’invite régulièrement à y participer et je décline l’invitation. Alors on me demande mais pourquoi?

Je vais donc répondre à cette question .

Cette réponse est donnée à partir d’un espace auquel j’ai eu accès au fur et à mesure de mes expériences personnelles .

Cela ne veut pas dire que cette réponse résonnera en chacun mais plutôt que certains y verront plus clair.

Comme je l’ai déjà dit dans un partage précédent , le corps est, en ce qui me concerne le pont entre ce qui est, et ce qui se manifeste dans la matière .

Ce corps, comme nous le savons est composé de cellules porteuses de mémoires donc d’informations.

C’est toujours dans les cellules qu’ont eu lieu , au fil des temps , les transitions vers des nouvelles évolutions.

À chaque évolution les cellules ont changé de mode de fonctionnement . Ou plutôt à chaque fois que nos cellules étaient prêtes à un nouveau mode de fonctionnement l’évolution avait lieu.

Le poisson a évolué vers le reptile car il avait développé dans ses cellules des caractéristiques propres à son émancipation . Sortir de l’eau, pouvoir se déplacer et vivre sur la terre ferme était une question de survie afin d’échapper à la prédation de gros mammifères marins et en même temps accéder à un type de nourriture différent et plus adapté à son évolution.

La transition est donc un processus qui passe d’un état de survie à plus de vie.

La naissance de quelque chose de nouveau implique souvent la mort d’un ancien système qui n’est plus viable et valable pour l’évolution future.
C’est le propre de l’évolution non?

Ce qui me vient ... je ne sais pas pourquoi... il y a des choses qui ne s’expliquent pas parfois .. mais nous sommes quand même passé du Minitel à internet ! qui retournerait pianoter sur un Minitel aujourd’hui ou plutôt qui en aurait la patience.

Bref,
Ne vous semble t’il pas y avoir des similitudes avec ce que nous vivons?

Ne sommes nous pas dans cette transition en train de sortir d’un système d’esclavage dans lequel nous suffoquons tout simplement car nos cellules aspirent à une évolution ?

Toutefois, tout ce qui est nouveau pour le corps génère de la peur.
Cette peur se manifeste par des maladies dues à des résistances. On ressent en nous quelque chose qui se révolte, se rétracte , qui lutte contre cette évolution.

Nous avons 2 choix , nous révolter et donner de l’énergie à l’ancien, et nous le savons tout ce à quoi nous donnons de l’énergie se renforce . Ou bien accepter l’évolution et entrer dans le processus.

Ce quelque chose est avant tout en nous.
Ce sont nos propres peurs qui se manifestent dans la matière afin que nous en prenions conscience et les transmutions.

Ce sont nos pollutions émotionnelles qui comme le poisson qui sort de l’eau et développe un autre mode respiratoire , demandent , pour certains , de nous extirper de nos vieilles habitudes imprimées en périphérie de nos cellules et dans lesquels nous suffoquons.

Pensez vous que le poisson la première fois qu’il est sorti de l’eau n’a pas flippé de prendre sa respiration sans utiliser ses branchies?
En quelque part il fallait qu’il ait la foi non?

La transition n’est qu’un mouvement vers une évolution de nos cellules qui cherchent en permanence à évoluer vers plus de vie, de vitalité et de santé .

Plus nous sommes en capacité d’aller au cœur de nos cellules, dans la profondeur de notre être, plus cette transition se fera en douceur .

C’est un accouchement à notre être véritable plus ou moins douloureux pour certains en fonction de l’émotionnel qu’il lui reste à travailler et transmuter.

Tout le monde n’ira pas vers cette évolution.
Certains poissons sont restés des poissons n’est ce pas?
Alors pourquoi aller convaincre, vouloir imposer, ou lutter contre ceux qui veulent rester oū ils sont?

Le lézard critique t’il le poisson ?
Cela dit les animaux n’ont pas d’ego, nous nous sommes des animaux intellectuels et là ça se complique .

Nous vivons une transition extraordinaire qui nous invite à la liberté de vivre et d’être ce que nous sommes véritablement.

Si nous vivons cela c’est bien que certains de nous ont déjà fait un beau travail n’est ce pas?

Si l’ombre se manifeste c’est bien que quelque part dans nos cellules la lumière prend place et pousse afin que nous nous extirpions de cette ancienne matrice?

Cette sortie des eaux nous appelle à vivre une vie plus terrestre plus incarnée ( in carne) et humaine .

Alors oui pour certains cet accouchement sera moins facile que pour d’autres.
Et oui certains n’en verront même pas l’intérêt et préféreront rester dans leur eau ou dans leur jus car le moment n’est pas venu . Mais tout est respectable et demande à être respecté .

Oui l’ego va générer des peurs, mais c’est vous qui créez cela et personne d’autre.

Imaginez que vous assistiez à une naissance..

Le bébé arrive et vous êtes là , comment vous comportez vous?

-Vous paniquez?

-Vous vous agitez et vous vous réunissez autour de cette naissance en voulant absolument aider ?

-Vous faites des incantations et des prières car vous avez un doute sur comment ça va se passer?

-Ou bien vous avez la foi en la vie . Vous savez au plus profond de votre être que cette nouvelle naissance est une nouvelle vie qui commence et vous êtes là, tout simplement là, prêt à accueillir cette vie qui sous peu déploiera ses poumons et donnera un nouveau souffle à notre humanité ?
Et bien en ce qui me concerne c’est ce que j’ai choisi de vivre.

Oui j’ai fait le choix d’avoir la foi et d’être en paix car je sais ce que je transmets au monde à partir de cet espace.

Toutefois j’ai fait l’expérience de toutes les attitudes mentionnées plus haut alors je respecte chaque décision .

Une transmission est un passage d’ondes .
Rappelez vous pour certains quand vous étiez petits( et oui ça nous rajeunie pas) on parlait de « transmission télévisée »

Une transmission permet une rencontre. Une rencontre d’ondes vibratoires entre un émetteur et un récepteur.

En fonction de nos programmes internes nous allons aller vers des transmissions différentes n’est ce pas?
Nous attirons ce que nous vibrons .

Certains vont être attiré par des films d’horreurs d’autres par des films d’action , de science fiction , d’amour ou d’aventures...

Lorsque nous arrivons à une certaine maturité dans le sens noble du terme , comme un fruit mûr , nous sommes en capacité de transmettre le meilleur, ce qui nourri le plus, la lumière du vivant .

Cette lumière n’a plus rien à voir avec quelque chose à l’extérieur . Cette lumière n’a plus rien à voir avec le « faire quelque chose » pour aider.
Cette lumière du vivant est une vibration qui vient du plus profond de nos cellules.
Un feu capable d’être transmis car notre corps est nettoyé de ses pollutions émotionnelles. On peu dire que c’est un acte oui mais juste un acte de présence.
C’est dans cet état de présence que ce feu se transmet .

Alors oui j’ai la foi.
La foi que cette transition est tout simplement le témoin que cet espace de lumière prend place de plus en plus au plus profond de chacun sur cette merveilleuse et « mère veilleuse « planète.
Alors pour ceux qui se sentent concernés ici et maintenant par ce passage et ce « Pas sage « vers une nouvelle humanité , soyez patient tout se déroule au plus juste .
Comme pour chaque une naissance , chacun à son temps intérieur pour être présent au monde.

Certains ne bougeront pas car ils seront transit de peur et ne ressentiront pas la nécessité de faire un travail pour évoluer , respectons les , certains iront aider, merci à eux c’est un acte courageux, et d’autres accompagneront par leur présence et leur lumière ce qui a nécessité un travail colossal, gratitude .

Et si nous reprenons l’image de la naissance , rappelez vous combien ce passage du col de l’utérus , cette sortie des eaux de la matrice à nécessité à la fois force et foi en la lumière qui se trouvait au bout du tunnel .

N’êtes vous pas heureux d’être là en ces temps?

Chaque évolution est une naissance et chaque naissance est une mort à ce qui n’a plus lieu d’être dans cette évolution.

Je vous souhaite du plus profond de mes cellules que cette nouvelle naissance se fasse dans la paix si cela est juste pour votre évolution.

 

Avec Amour

 

Nathalie Chiaruttini

 

 

 

 

L'ABUS ET LA CASTRATION , DES MEMOIRES QUI NOUS ENFERMENT.

 

Il y a plus de 2000 ans, avec l’arrivée du patriarcat et la prise de pouvoir de l’énergie masculine, l’énergie de vie et d’Amour qui émanait du corps du féminin sacré a été bafouée et condamnée, laissant place à une véritable violence.
Cette domination a créé des peurs qui ont été transmises par notre mental à notre ADN, créant ainsi des mémoires qui se sont propagées au fil des siècles.

Ces mémoires sont engrammées dans chacune de nos cellules et nous font tourner en boucle dans un état d’enfermement et de survie inconsciente.
 
La polarité masculine, toute puissante, s’est emparée, en la dominant, de la polarité féminine. 

 

Cette prise de pouvoir du masculin a été vécue par notre corps comme un véritable ABUS.

Sous l’effet de la violence, le féminin a quitté son ventre, lieu où demeurait l’énergie de vie. N’étant plus en contact avec cette énergie, le féminin s’est senti de plus en plus insécure et par la force des choses a fermé son cœur, porte de communication avec son âme.

Un sentiment de colère et d’injustice envers le masculin a pris place, mettant un voile opaque sur la vibration d’Amour, propre au féminin.  

C’est avec le cœur fermé et un ventre sans plus aucune énergie de vie, que le féminin s’est réfugié dans son mental.

 

Nous pouvons dire que notre âme est en prison dans notre tête.

 

Nous n’avons pas perdu notre âme, mais elle est totalement anesthésiée par la douleur et la violence subies.

Nous nous sommes coupés du sacré de notre corps et par là même, de l’Amour qui vibrait à travers celui-ci.

 
Ceci est également vrai pour les hommes, car eux aussi ont un corps.
 
Ainsi, quand la femme a enfanté, elle n’a plus été en capacité d’élever ses enfants dans l’Amour et la sécurité émotionnelle propre au féminin.

 

La peur et le contrôle liés au mental sont devenus ses alliés les plus fidèles, ce qui a généré chez l’enfant, un état de CASTRATION.

 

Comment « pénétrer la vie » en toute sécurité, si notre corps est meurtri de peurs, même si celles-ci sont souvent inconscientes ?

Comment prendre plaisir et jouir de la vie dans un corps épuisé sous le poids du sacrifice, de la culpabilité et de la colère ?

Nous ne le pouvons pas, car nous n’aimons plus notre corps.
Notre corps ne vibre plus l’Amour car il est transi de peurs.
Nous l’avons déserté.

 

Notre corps hurle de colère devant cette injustice et demande à réveiller l’Amour qui est enfoui au plus profond de ses cellules, afin de 

reprendre son pouvoir…celui de l’Amour.

 

 

Transmuter l’amour du pouvoir en pouvoir de l’Amour, tel est notre travail.

 

 

Un féminin qui vibre l’Amour dans un corps de chair, va élever ses enfants dans la sécurité émotionnelle qui lui est propre.
Ainsi, lorsque l’enfant est en âge de faire des expériences, fort de cette sécurité émotionnelle, et de cet amour qui lui ont été donnés, il va aller vers l’extérieur explorer le monde.
Il va aller « pénétrer » le monde en toute sécurité et cela lui procurera du plaisir et de la jouissance.

Mais comment « élever » des enfants dans le sens, « emmener vers la verticalité », si nous ne sommes pas capables de nous redresser nous-mêmes ?
 

Nous vivons dans un état d’horizontalité et nous portons depuis plus de 2000 ans une croix de plus en plus lourde sur nos épaules.  Sous le poids de cette croix, notre corps est sacrifié et la verticalité nous est impossible.

Nous ne sommes plus en capacité d’élever nos enfants. Nous leur apprenons simplement à survivre comme nous le faisons nous-mêmes. Nous tournons en boucle dans des expériences répétitives, générées par notre mental.

Combien de jeunes, par peur d’aller dans la vie, vont fuir dans la drogue, les jeux vidéo, le sexe pour le sexe, ou dans des dépendances diverses et variées ? (cf. mon ouvrage : « Dépendance de la peur à l’Amour »).

Tant que nous n’allons pas reconnecter le sacré en nous, tant que nous n’allons pas déprogrammer les mémoires engrammées depuis des milliers d’années, nous ne faisons que survivre dans une horizontalité qui ne nous permet pas de devenir des adultes libres, autonomes, responsables et créateurs de notre vie.

Cette impossibilité de nous élever dans notre verticalité nous a coupés de notre part divine.
Le divin en nous, c’est l’Amour pur qui se trouve dans le noyau des atomes de nos cellules.  (cf. mes articles précédents sur mon site, dans l’onglet : « mes articles »).

Aujourd’hui, il incombe à la polarité  féminine de réveiller le sacré de son corps, afin de révéler et vibrer l’Amour qui est en lui. Je précise encore une fois que le féminin est en chacun de nous, que nous soyons homme ou femme.

Les temps sont là et de plus en plus de femmes et d'hommes se souviennent de cette polarité d’énergie féminine sacrée, en lien avec l'Amour divin qui est en chacun de nous.
Sachez que ce féminin sacré et ce masculin divin sont stockés dans notre ADN et que nous pouvons y avoir de nouveau accès.
Rien n’est à l’extérieur ; tout est à l’intérieur et demande à se réveiller et se révéler.

Le masculin divin ne pourra être accueilli dans notre chair que lorsque notre corps sacrifié  aura laissé place au sacré. Ce n’est que lorsque la coupe est nettoyée qu’elle reçoit le nectar le plus pur. Notre coupe c’est notre corps et le nectar, c’est cette part d’Amour pur que nous avons en nous et qui, une fois réveillée et révélée, nous fera vivre une vie remplie d’Amour, de plaisirs et de jouissance. C’est ce que les alchimistes appellent, la quête du Graal.  Lorsqu’une telle union se fait, alors nos codes ADN se transmutent et nous retrouvons notre verticalité. Tout ce qui est enfoui dans notre ADN refait alors surface.

Le féminin sacré demande à être honoré de nouveau, afin de pouvoir accueillir l’Amour divin dans notre chair,.

 

C’est la réunion du corps et de l’Esprit . 

 

C’est l’incarnation de l’esprit dans la matière.  

 

L’Amour divin incarné dans la chair est exempt de pouvoir, d’emprise et d’attachement.

Cela demande un sacré travail de nettoyage de nos peurs et par la même, un travail on ne peut plus sacré.

 

Emprunter la voie du féminin sacré afin de donner naissance au masculin divin, c’est avant tout admettre qu’aucune technique extérieure ne peut nous réveiller et nous révéler à notre être profond.
Certes, les techniques peuvent nous permettre de voir quelle est notre problématique, de la comprendre mentalement, intellectuellement mais aucunement d’éveiller notre feu transmutateur.

Seule une vibration d’Amour, un feu vibré par un corps de chair ayant effectué ce travail, peut nous accompagner à réveiller ce feu transmutateur en nous afin de permettre la réunion du sacré et du divin .

Des lieux très spécifiques sur lesquels j’accompagne des groupes nous y aident également.
Mon corps n’est que l’instrument qui permet la connexion. Toutefois, il m’a fallu des années de dur labeur pour que ce corps soit en capacité vibratoire d’accueillir l’Amour et de le vibrer.

 

Le sacré est de l’ordre du secret. Il se vit en individuel ou dans l’intimité de petits groupes .

Aujourd’hui encore l’Amour n’attire pas des foules car encore beaucoup d’egos sont attachés à leur souffrance et ne sont pas prêt à lâcher le contrôle . Noublions pas que le mental nous a aidé à survivre du coup, il ne lâche pas le contrôle si facilement.
 

Pourtant  il est temps de sortir de cet enfer.
L’enfer, c’est cet épouvantable anesthésie au sein de laquelle le masculin s’imagine détester le féminin et vice versa.

Bon nombre d’âmes sont venues travailler sur cette terre, afin de permettre la meilleure évolution possible.
 

Les âmes qui ont choisi librement de faire ce travail se reconnaitront et se retrouveront.

 

Ce travail demande toutefois un total engagement, du discernement, de l’humilité et de la discipline.

 

 

Avec Amour

Nathalie Chiaruttini

www.creersavie.com

Se désabonner de cette lettre d'information

Pages