Partages

J'ai crée cette page afin de vous partager des articles qui me viennent à l'esprit ainsi que des vidéos qui résonnent dans mon cœur et vibrent dans mon corps.
Ces articles découlent de ma propre expérience, je ne prétends pas qu'ils soient une vérité absolue.

 

 

Je tiens aujourd’hui à apporter un éclairage sur les mots «  spiritualité » et « Esprit »

Encore une fois cet éclairage découle de ma propre expérience de Vie, en aucun cas je ne prétends qu’il soit une vérité pour chacun.

 

Notre vie sur terre a pour objectif de faire évoluer notre conscience jusqu’à ce que nous nous reconnections à notre véritable nature.

A l’origine nous étions une âme unique et unifiée faisant partie du tout et contenant le tout.

L’âme, en ce qui me concerne, est avant tout lumière. C’est le feu de l’Esprit de notre nature originelle car nous sommes tous issus de la Source qui est pure lumière et pur Amour.

En tant qu’âme il est arrivé un moment ou nous avons souhaité faire une expérience d’incarnation sur terre.

Notre intention première était de faire des expériences jusqu’à retrouver, (malgré ce corps de chair séparé les uns des autres), notre liberté d’être et notre unité intérieure en lien avec le" tout", tout en étant séparé physiquement du "tout".

Oui je sais ce n’est pas toujours facile de comprendre cela, surtout quand on a oublié le pourquoi de notre venue et qui nous sommes véritablement.

Nous avons donc décidé de faire l’expérience d’un corps de chair et d’avoir la possibilité de ressentir, de toucher, de gouter, de regarder l’autre. D’avoir des sens et des sensations.

En tant qu’énergie nous n’avIons pas l’occasion d’expérimenter cela.

Nous avons  fait le choix de nous séparer de cet état fusionnel dans lequel nous étions à la source afin de faire l’expérience du corps et surtout d’acquérir une véritable connaissance de l’Amour et de la Liberté tout en ayant un corps de chair sur une planète duelle. Beau challenge quand même vous ne trouvez pas ?

 Et tout cela se corsait encore un plus par le fait que lors de notre descente dans l’incarnation nous avons perdu la mémoire et la conscience de qui nous sommes véritablement.

 

 Ainsi lorsque nous sommes arrivés dans la  «  matrice » (notre maman) qui allait permettre d’incarner notre âme, nous étions prêt à commencer le grand jeu de notre survie…afin de retrouver notre liberté d’être vivant.

Il faut savoir que, bien que notre essence soit présente à notre naissance et dans chacune de nos cellules, elle a été recouverte par la personnalité que nous nous sommes construite de part notre vécu, celui de nos parents mais aussi celui de leurs ancêtres. Notre culture et les mémoires de la terre sur laquelle nous vivons sont également engrammées dans nos cellules.

 

 Nous sommes une bibliothèque vivante de réactions émotionnelles qui ont été provoquées par des expériences sensorielles.

 

Ceci à construit notre personnalité c’est à dire notre petit « moi » qui, de part toutes ces expériences, à stocké des mémoires de peurs et formé une résistance, une carapace, qui nous rend bien difficile le fait de retrouver la mémoire de qui nous sommes véritablement.

Nous portons donc un vêtement que nous nous sommes fabriqué, un costume de théâtre qui va changer en fonction du rôle que nous allons jouer, dans le seul but conscient ou inconcient de nous faire aimer car nous cherchons sans cesse à retrouver cet état d’amour fusionnel et de pureté dont notre âme se souvient au plus profond.

Ces déguisements, ces masques que nous nous sommes fabriqués nous ont de plus en plus éloignés de notre véritable nature.

Nous jouons donc à des jeux de pouvoir et de manipulation depuis des milliers d’années.

Et pourtant, toutes nos expériences sur terre tendent vers un même but,  celui de nous reconnecter avec notre être divin, l’Esprit , notre guide de sagesse, afin d’accepter de coopérer avec lui.

Pour certains, en tout cas pour ceux dont les voiles de l’égo n’ont pas recouvert leur mémoire à 100%, nous nous sommes mis à chercher à l’extérieur de nous.

Commence  alors le chemin de la dépendance.

La dépendance commence à partir du moment ou nous avons la croyance qu’un objet extérieur à le pouvoir de nous combler.

Certains de nous vont le combler par du matériel, d’autres par du spirituel. D’autres vont fuir dans des drogues, dans le travail, le virtuel, le sexe pour le sexe etc…

L’alcool peut également nous permettre inconsciemment de retrouver le temps d’un instant cet état d’ivresse que procure la fusion avec l’esprit. Ne penses ont pas inconsciemment que les spiritueux nous rapprocheraient de l’esprit (spirit) ?

Le chemin de la dépendance est toutefois un chemin nécessaire jusqu’à ce que nous intégrions le fait que tout se trouve à l’intérieur de nous. Que l’Amour et l’unité sont déjà présents en chacun puisque dans chacune de nos cellules notre part d’âme est présente.

 

Afin de trouver l’Amour, il nous faut faire l’expérience de la dépendance.

Afin de trouver l’unité, il nous faire l’expérience de la dualité.

 

 

Pour ma part après avoir fait l’expérience du matériel, j’ai fait le choix de me tourner vers le spirituel en faisant de nombreux stages de «  développement personnel » et expérimentant de nombreux outils aidant à «  réveiller » ma conscience.

Tous ces stages et outils m’ont aidés à comprendre non pas qui j’étais mais qui je n’étais  pas.

Je ressentais la peur, la manipulation, l’oubli du but originel du voyage qui était détourné au profit d’une « détention » de pouvoir sur l’autre.

Avec le recul, toutes ces années d’expériences m’ont aidées à défusionner avec cette part d’égo présente en moi.

Toutefois, je savais au plus profond de moi qu’il ne fallait pas que je m’arrête là mais plutôt que je continue mon chemin car l’Amour ne me semblait pas encore être au RV.

Dans l’Amour le pouvoir n’existe pas, toutefois ils avaient oubliés eux aussi…

Bien que parfois je ressentais leurs âmes et la lumière de celles ci, leurs corps étaient encore sous l’emprise de l’égo avec ses souffrances, ses croyances et ses jeux manipulatoires.

Retrouver le paradis à tout prix par le biais d’expérimentations ou de techniques parfois « limites » était un moyen détourné de retrouver cet état de «  jouissance ». Cette jouissance  bien que « touchée du doigt » était  éphémère et désincarnée. La chute était pour le coup encore plus brutale.

Ils avaient oubliés que la seule jouissance durable se trouvait dans les racines de l’incarnation en lien avec leur soi divin c’est à dire l’Esprit.

D’ailleurs nous pouvons souvent retrouver dans les contes une métaphore de cela.

Lorsque le héros part à la conquête du trésor ou que le prince part à la recherche de sa princesse, il brave toujours les démons ou les embuscades.

En fait à travers ces contes on nous fait prendre conscience que ce n’est qu’en échappant aux embuscades de l’égo que nous retrouvons notre véritable nature, notre soi en lien avec notre âme et notre esprit.

La princesse, le prince, le trésor ne sont qu’une image de notre essence retrouvée.

 

Aujourd’hui d’ailleurs nous entendons beaucoup parler d’âme sœur ou de flamme jumelle.

En ce qui me concerne, nous sommes tous issus du même endroit et pour chacun notre part d’âme contient le tout et est unifiée.

De ce fait, une âme sœur est tout simplement une personne qui a un moment donné de notre vie, par le biais d’une rencontre ou d’une relation va par « résonnace » nous faire « grandir ». C’est une personne va nous aider à nous reconnecter un peu plus à notre véritable nature.

Comme dirait une personne de ma connaissance :

«  Tant que nous ne nous sommes pas rencontrés nous mêmes, nous rencontrons des mal-entendus ».

Toutefois ces mal-entendus nous aident à déconstruire notre petit moi et à nous rapprocher de plus en plus de notre véritable soi. Nous allons rencontrer des parties de nous qui vont nous aider à éclairer nos ombres afin de les transmuter et laisser place à la lumière. Donc tout est juste.

Rappelons qu’il existe dans chaque cellule de notre corps un fragment de l'esprit qui est le » témoin » de notre nature originelle.

C’est cette étincelle que nous devons faire grandir au fur et à mesure de nos expériences.

Le tout est de ne pas se laisser piéger par notre égo et de rester enfermé dans un système même si il se prétend spirituel. (voir mes articles précédents).

Nous cherchons la vérité de qui nous sommes véritablement et la vérité demande à rendre notre corps disponible à cette vérité de l’Esprit. Tant que nous sommes encombrés de nos déguisements et masques, nous ne pouvons y avoir accès.

 

La connaissance implique la conscience et l’expérience afin de transmuter nos croyances dans la matière.

Si nous avons la conscience mais que nous n’en faisons pas l’expérience, cela ne sert à rien.

C’est comme si nous gardions notre déguisement alors que nous sommes conscient que nous n’avons plus à jouer ce rôle.

 

Pour résumer, la spiritualité nous aide donc à être conscient de nos rôles, de nos déguisements alors que l’Esprit lui, nous permet la reconnexion dans l’incarnation à notre véritable nature. 

Le spirituel peut faire parti du chemin, toutefois seule notre reconnexion à l’Esprit nous permettra de retourner à la source.

 

Lorsqu’une personne à des vibrations basses, on dit qu’elle vibre lentement.

Lorsqu’une personne à des vibrations hautes, elle vibre rapidement.

Il faut savoir que plus une personne vibre lentement plus on la voit. Plus elle vibre haut moins on la voit.

Plus le taux vibratoire de la personne est élevé plus elle a des chances de se connecter à les plans lumineux.

 

C’est pour cela qu’il est préférable d’être prudents avec certains médiums ou thérapeutes qui se disent en lien avec la source tout en étant dans des états dépressifs et donc un état vibratoire bas.

Sachez que plus nous montons de taux vibratoire moins nous avons besoin de donner notre pouvoir à l’extérieur. Les informations nous sont données en direct par l’Esprit.  

Plus nous avons la connaissance plus nous sommes en lien avec l’Esprit car l’Esprit se trouve dans la connaissance.

 

Le but de l’homme est de nettoyer son corps, son receptacle,  afin d'y laisser y pénétrer l’Esprit et de donner au plutôt de "vibrer"au monde le fruit de la connaissance.

Le sacré demande un engagement sincère et authentique.

Dans l’Amour il n’y a aucun pouvoir, il n’y a aucune supériorité, juste un don de soi dans la pureté de ce que nous sommes.

Lorsqu’on cherche la vérité, en fait, on cherche à se reconnecter à notre lumière qui se trouve enfouie au plus profond de notre être. En dessous de nos déguisements et de nos masques.

Nous ne donnons plus alors le pouvoir à la dualité mais à l’unité. Il n’y a plus de combat mais juste la simplicité d’être qui nous sommes véritablement.

 

On passe alors de l’amour du pouvoir au pouvoir de l’Amour.

 

Nous ne cherchons plus à faire des drames pour rien, ni à fermer des portes de force pour se protéger, tout cela est encore symbolique de la peur.

Lorsque la connaissance et l’Amour de soi sont présents, un bouclier naturel d’Amour s’installe.

 

Plus on se défait de nos voiles de l’égo, plus on a accès à notre âme.

Plus nous avons accès à notre âme, plus nous transmutons nos mémoires et plus nous vibrons haut.

Toutefois, afin que notre vibration augmente, l’âme demande à ce que nous posions des actes concrets dans la matière.

Obeir à son âme et conscience, demande une certaine autorité intérieure.

Notre corps devient alors un transformateur, à condition qu'il soit élevé vibratoirement par notre mode de vie et notre façon d'être.

 

Lorsque nous arrivons à ce stade d’évolution, notre influence sur la planète est beaucoup plus grande que nous ne pouvons l'imaginer.

 

Je vais terminer en citant un texte d’Abraham qui, en ce qui me concerne, conclu en beauté cet article :

 

« L'abondance ou la pauvreté, la santé ou la maladie ne sont pas dispensées par un être chargé de vous récompenser ou de vous punir pour la vie que vous menez. Vos expériences ne vous sont pas assignées dans le but de mettre à l'épreuve vos talents, votre souplesse ou votre valeur. Il n'y a pas d'intelligence non physique offrant ou retenant ses faveurs en raison de vos faits et gestes. A n'en pas douter, vous attirez à vous chaque aspect particulier de votre existence. En d'autres termes, c'est vous qui êtes vraiment le créateur de tout ce qui se présente à vous... Vous êtes un créateur éternellement vivant enivré par la phénoménale aventure de la vie. En somme, vous vous êtes incarné pour connaitre l'expérience grisante de cette vie physique et parce que vous saviez qu'en assimilant tout ce qu'elle allait vous apporter, la compréhension et le plaisir ainsi acquis s'ajouteraient à la quintessence de votre être. (Abraham) »

 

Il est nécessaire que la chenille meurt pour que naisse le papillon...

Avec  Amour.

Nathalie Chiaruttini

 

 

 

 

Je tenais aujourd’hui à compléter mon article précédent en y apportant quelques informations supplémentaires.

Je le rappelle, tous mes articles sont issus de ma propre expérience et,  de ce que la part de vivant en moi a conscientisé et réveillé.

 

 

Comme je l’ai écrit dans de nombreux articles et dans mes livres, nous vivons plus la plupart d’entre nous dans un état de « survie ».

 

La survie c’est la mort que l’on pousse au plus loin en « faisant « toutes sortes de choses pour nous donner l’illusion d’être vivants et de nous remplir :

  • Consommer
  • Travailler (bien souvent en état d’esclavage inconscient)
  • faire des enfants pour faire des enfants ( la conscience n'ayant plus sa place dans l'éducation)
  • Sortir coute que coute avec des amis
  • Se jeter corps et âme dans de "grandes causes" (même dites "spirituelles")
  • Discuter de choses illusoires diverses et variées faisant partie du monde duel  (politique, critiques sur les uns et les autres, problèmes de la vie quotidienne ect.).

 

Bref, l'état de survie  nous emmène perpétuellement à la périphérie de notre être, à l’extérieur de nous même.

Bien plus facile de parler de choses « vides » de sens que d’aller à la rencontre de notre véritable nature intérieure en lien avec nos sens, avec l'essentiel et l'essence du ciel.

 

Beaucoup d’entre nous sont encore aujourd’hui « manipulés » par l’ego.

C’est lui qui mène notre vie dans le «  je veux être tout puissant(e)", "fort(e)", "reconnu(e)" ," avoir de l’argent" ect... Ca rassure l’intérieur de notre être qui lui est «  mort de trouille ".

Du reste en écrivant cette phrase( ci dessus) je me rends compte que le féminin en l’occurrence le « e » est entre parenthèse. C’est bien là tout le problème !!!

Lorsque le féminin de chacun d’entre nous ne sera plus entre parenthèse alors nous serons véritablement qui nous sommes.

Messieurs ne vous sentez pas exclus, dites vous simplement que lorsque le féminin est présent et guéri en chacun cela amène à la conclusion que nous avons retrouvé notre véritable nature. La deuxième naissance demande à avoir guéri le féminin ancien afin d'accueillir l'être que nous sommes véritablement. Ce n’est qu’ainsi que notre féminin nouveau est en mesure d'accueillir le masculin nouveau. C'est le féminin qui donne naissance quand il est fécond en lui même. Il n’y a alors plus de différence ou de supériorité de l'un sur l'autre, les deux polarités sont réunis dans l'Amour. Aucune des deux polarités n'est alors entre parenthèse au détriment de l’autre.

 

 

Revenons à nos moutons...Comme expliqué dans mes articles précédents, l’égo est lié à « l’animalité » au "mental" à "la survie" et donc au « troupeau ».

 

Pour la plupart d’entre nous, nous ne sommes pas encore Humain. Nous sommes un animal intellectuel faisant parti d’un troupeau dans lequel nous jouons en boucle notre trilogie préférée, bourreau/victime/sauveur.

C’est sur cette notion de troupeau que je souhaitais donc m’exprimer afin d’apporter un  peu plus d'éclairage à ceux qui le souhaite.

 

Le troupeau est le symbole de la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui.

Nous allons tous pour la plupart dans le même sens …" Metro/boulot/dodo", avec les mêmes objectifs… "consommer"…pour le même but "Avoir, acquérir, paraître ".

Et pour nous garder en troupeau nous avons un « loup » qui nous fait peur … le gouvernement.

 

Quelques uns d’entre nous, et ce,  depuis quelques années, notamment depuis mai 68, se rebellent contre le troupeau et créent d’autres troupeaux parallèles qui luttent contre le troupeau existant.

 

Il est temps de prendre conscience que ce n’est pas ainsi que le paysage va changer.

 

Même si nous pensons œuvrer pour le bien en faisant partie de groupes ou groupements divers et variés , nous "militons", "luttons", "bataillons", "manifestons", "nous opposons", "nous mobilisons" etc…

Même si notre intention est de le faire pour la lumière et la paix, nous sommes encore dans le « FAIRE » (et FER = la guerre) à l’extérieur de nous.

 

Il faut savoir que lorsque nous sommes dans la guerre à l’extérieur de nous, nous faisons par la même, la guerre à notre véritable nature intérieure qui est Paix, Joie, Ordre et Amour.

 

Tant que nous sommes à l’extérieur de nous et que nous donnons le pouvoir à l’extérieur d’une façon ou d’une autre, tant que nous luttons contre l’extérieur, nous sommes dans la dualité d’un pouvoir extérieur illusoire.

 

Sortir de l’illusion implique la mort de l’égo afin de passer à la réalité et à la vérité. Et cela passe par un travail alchimique de transmutation et une deuxième naissance.

Bien sur l'accouchement de nous même n'est pas toujours facile, toutefois,  si déjà nous avons "survécu" à notre première naissance avec le gros spot dans les yeux et la claque sur les fesses,  nous pouvons rennaitre une deuxième fois. Nous avons fait le plus gros...

Nous n’avons rien à FAIRE mais tout à DEFAIRE afin de vider la poubelle de nos illusions.

 

Il n’y a alors plus de guerre, la paix s’installe car nous sommes reconnectés à notre âme et l’âme elle, elle ne se bat pas.

 

La vérité "EST" dans l’âme de chacun d’entre nous.

 

Nous avons peur de perdre tout ce qui nous rassure car l’égo lutte pour notre survie et bien souvent cela dure durant toute une vie jusqu’à épuisement et insatisfaction.

 

Ce n’est que lorsque nous prenons conscience de qui nous sommes véritablement, que notre corps change d’état vibratoire .

 

 

Nous vibrons alors une puissance et un état de conscience de l’intérieur vers l’extérieur et ainsi de par nos vibrations nous alimentons la lumière.

Plus nous alimentons la lumière en chacun plus l’ombre remonte à la surface et se transmute. Ce n’est qu'ainsi que la paix s’installe. La vie en nous fait alors en sorte de nous mettre en face  tout ce dont nous avons besoin  pour vivre et exister en tant que présence " JE SUIS".

 

Ce ne sont que les vibrations de vérités qui transmuteront ce monde d’illusions et de mensonges.

Plus besoin  alors de « militer «  de «  manifester «  de «  faire » des salons de bien être, des méditations sur des thèmes divers et variés (paix, abondance, attirer l'amour etc..) ou de se révolter contre le système existant.

Vous ne trouverez pas l’abondance, la paix et l'Amour en donnant votre pouvoir à des techniques à l’extérieur de vous même.

 

Tout ceci est encore un piège de l’égo, une réaction contre un mal être intérieur, une peur de nous réveiller à notre véritable nature, et c'est cette peur qui nous dit que la solution est à l’extérieur. C'est un piège !

En plus, en faisant cela, nous donnons dans le même temps de l’énergie aux forces contraires car nous sommes toujours dans la dualité.

 

 

Sortir de la dualité ne veut pas dire se condamner ou se taire. Ill est important d’exprimer la vérité de ce que nous sommes. Du reste c'est pour cela que je l'exprime. Toutefois il est primordial de l' exprimer à partir de l'espace de paix, de joie et d'Amour en nous.

 

L’âme ne peut s’exprimer que lorsqu’elle n’est plus en résonnance avec le troupeau ainsi notre corps telle une harpe vibre une douce mélodie.

 

L’âme est en fait une individualisation de l’Esprit. L’Esprit représentant ici  la vibration originelle de ce que nous sommes, c’est à dire la source, le « JE SUIS ».

 

Lorsque l’âme et ses mémoires est transmutée, elle retrouve son individualité originelle et  devient alors l’Esprit. Nous sommes alors en lien avec notre source , dans notre axe et notre verticalité.

Nous sortons alors de l'horizontalité, du pouvoir extérieur, du troupeau et de l'animalité.

 

Tout est déjà là et ne demande qu’à se réveiller dans la conscience de qui nous sommes véritablement.

 

Bien sur , pour certains d'entre nous qui ce sont arrétés en chemin ,  le " mal être" ou le " bien être"  est un véritable  business … un vrai puits sans fond, surtout pour le porte monnaie de ceux qui sucombent à la tentation d'avoir des solutions miracles... et je parle en connaissance de cause car j'en ai fait l'expérience des années avant de me trouver.

 

Il y a dans les cellules de chacun de nous une part de cette vibration d'Amour et de lumière au delà de tout dogme bien sur.

Beaucoup la mette à l'extérieur. Certains vont l’appeler Jésus, Hallah, Krishna,  D…, peu importe, en ce qui me concerne c’est une vibration dont chacun de nous est porteur à l'interieur non à l'extérieur.

 

J'ai fait l'expérience de parties de moi non encore révélées. Ce que je peux dire suite à ces expériences,  c'est que lorsque nous retrouvons l'Amour de qui nous sommes véritablement, alors les personnes encore endormies et en survie qui ne veulent pas se réveiller ne sont plus en résonnance avec nous,  le vivant en nous les éloigne, tout simplement.

L'Amour fait peur à celui qui ne veut pas se réveiller car il éclaire les ombres. C'est pourquoi j'accueille chaque jour celles et ceux qui viennent à moi pour se réveiller à l'être magnifique qu'ils sont. Je vibre tout simplement qui je suis car ma nature est de donner qui je suis à celui qui est prêt à l'accueillir et le recevoir.

 

La solution est en chacun et elle est déjà là.

 

Cette part de lumière est unifiée et en parfaite santé. C’est elle qui demande à être révélée. C’est elle qui demande à être dévoilée.

Nous n’incarnerons pas un monde meilleur en  nous évertuant à « prôner » la spiritualité ou toutes sortes de techniques de bien être. C’est encore vouloir changer le troupeau. Nous sommes encore là à l'extérieur de nous.

 

L'Amour est la clé de notre identité véritable et la clé est à l'intérieur de chacun, au plus profond de notre être véritable.

 

L’Amour ne crée pas de dépendance et lorsque le travail alchimique s’opère la personne est en Vie, dans sa verticalité, sur ses deux jambes et quitte le troupeau afin de vivre sa véritable Vie dans la paix, la joie de l’Amour de qui elle est véritablement.

 

La paix, la joie, le bien être, l’Amour n’a rien à voir avec le combat.

 

Le pouvoir de l’Amour est beaucoup plus puissant que l’amour du pouvoir.

 

Comme je l’ai dit dans mes précédents articles, nous ne pouvons changer quoi que ce soit d’extérieur à nous. C’est à chacun d’opérer sa transformation alchimique et sa deuxième naissance.

 

Réveillons le meilleur de nous même et notre âme créera notre nouveau paysage.

 

Le mensonge et l’animalité sont crées par notre égo. La vérité elle se trouve dans notre âme et dans chacune de nos cellules, elle ne demande qu'à être révélée.

 

Nous sommes de véritables créateurs à part entière alors donnons vie au vivant dans la liberté d’être qui nous sommes. Si notre égo ne meurt pas alors nous allons encore créer sans cesse nos peurs, dans la dépendance et la survie que cela implique.

 

Avec Amour

Nathalie Chiaruttini

 

 

 

Pages