Partages

J'ai crée cette page afin de vous partager des articles qui me viennent à l'esprit ainsi que des vidéos qui résonnent dans mon cœur et vibrent dans mon corps.
Ces articles découlent de ma propre expérience, je ne prétends pas qu'ils soient une vérité absolue.

 

 

 

 

Beaucoup sont encore aujourd’hui enfermés  dans le système manipulatoire de la matrice telle que nous l’avons crée sous l’emprise de nos peurs et de notre ego.

Les maîtres mots de cette matrice sont :

«  Consommes, travailles, regardes ta télé, ton portable, ton ordinateur, restes endormi et tais toi ».

 

Par ignorance et naiveté, nous avons contribué à la construction d’un monde basé sur le profit et la manipulation plutôt que sur les rapports humains et la liberté d’être.

Comme nous n’avons pas grandi intèrieurement, tout est fait pour nous dire ce que nous devons penser,  faire,  comment nous comporter , nous habiller etc…

 

Mais que sommes nous véritablement ?

La plupart ne le savent pas.

Sommes nous heureux dans cette vie ?

Beaucoup répondrons :

« Nous n’avons pas le choix, c’est comme ça »

«  c’est de la faute d’un tel ou de telle situation »

 

Bien sur il est bien plus facile de réagir ainsi. En remettant  la faute sur la situation extérieure, la personne extérieure, nous lui donnons tout pouvoir sur notre vie et ainsi nous nous laissons définir par elle.

 

Pensez vous réellement que cela soit responsable et signe de maturité ?

 

 

Il ne s'agit pas là de rejeter ce monde mais de guérir nos blessures, de ne plus être en résonnance émotionnelle avec le monde tel qu'il est aujourd'hui afin que notre paysage change.

 

Le collectif se trouve aujourd'hui dans une inconsience absolument tragique.

 

 

Il est temps d’être responsable de notre vie afin de sortir de la matrice existante et de la trilogie Bourreau/victime/sauveur ( voir mes articles précédents).

Il est  temps de prendre notre vie en main afin de sortir de la survie, nous libérer et ainsi libérer nos ascendants et nos descendants.

En libérant le vivant en nous qui se trouve dans le noyau de nos cellules, dans notre corps, nous avons une influence sur notre paysage car nous créons notre réalité en fonction de nos croyances et de nos traumatismes.

Dans chacune des cellules de notre corps, se trouve une part du vivant, une part du "Divin" qui ne demande qu'à être réveillé et révélé.

Si nous révélons cette partie "Accomplie" en nous et que nous la faisons grandir, c'est toute la cellule qui se transmute.

Chaque cellule contenant en elle même la totalié des informations du corps, chaque cellule " illuminée" a une incidence directe sur tout notre corps.

 

Il faut savoir que nous ne sommes pas encore au stade " Humain".

Nous sommes aujourd'hui encore et pour la plupart d'entre nous un " animal intellectuel" vivant dans un monde de "survie" terriblement cruel crée par nos peurs.

Nous sommes devenus des automates apathiques et soumis.

Il ne s’agit pas là de se révolter contre le système existant, ni de nous isoler ou nous sentirs supérieurs.

 

Certaines personnes parlent aujourd'hui " d'éveil" en donnant des "clés" comme par exemple se détacher de la société telle qu'elle existe, ne pas rentrer dans la manipulation ou encore de lacher tous les problèmes vécus dans notre vie.

Ce sont là de beaux discours, bien facile à dire. Parfois certains ont l'ilusion par la force du mental d'y arriver. Soit ils s'isolent, soit ils prennent des outils, des techniques et ont l'illusion d'aider, mais rien n'est transmuté au niveau cellulaire.

 

Si nous ne transmutons pas à l'intérieur de nous, le paysage de changera pas à l'extérieur de nous.

 

Il ne s'agit pas là de rejeter le système existant, de rejeter la personne que notre égo nous fait croire que nous sommes, mais il s'agit de la prendre dans les bras, de la regarder en face, de lui sourire, et de lui donner tout notre Amour. C'est alors que le plomb se transmute en or. 

 

Ce n'est pas non plus parce que nous considérons que nous sommes " éveillés" que nous devons nous sentir supérieurs aux personnes "survivants" encore coincées dans un paysage violent et manipulatoire. Lorsque nous parcourons ce chemin intérieur, nous ne sommes tout simplement plus en résonance émotionnelle avec certaines personnes et certaines situations et de ce fait, la vie ne nous les propose plus dans notre paysage quotidien. Toutefois nous avons beaucoup de compassion pour eux car nous savons comme il est difficile de retrouver la mémoire de ce que nous sommes véritablement et combien notre mental  peut être puissant et nous retenir dans l'illusion et la souffrance. Et je parle en connaissance de cause.

 

Ce n'est qu'en ayant parcouru le chemin que l'on sait ,oh combien, ce n'est pas toujours facile de se regarder en face, de tomber et de se relever encore et encore.

 

C'est nous qui avons crée ce paysage par les informations que nous vibrons, alors comment pouvons nous condamner ce que nous "entretenons" et " nourissons" chaque jour à l'intérieur de nous? Le mental est très fort pour nous persuader que tout vient de l'exterieur. Le coeur lui, sait que tout se passe à l'intérieur de notre corps.

 

Il s'agit aujourd'hui de grandir et de nous responsabiliser afin de nous relever et tenir debout sur nos deux jambes.

Et pour cela, une seule énergie est porteuse des informations nécessaires à la transmutation de nos peurs, c'est l'énergie d'Amour (cf.mon livre "le coeur alchimique).

Seul l'Amour est capable de transformer l'animal intellectuel en Humain capable de se tenir debout dans sa verticalité et dans son axe de Vie.

 

Ce n'est que lorsque nous sommes dans notre axe, dans notre verticalité et que nous marchons sur notre chemin de vie. Nous ne portons plus alors notre croix sur les épaules, nous n'avançons plus avec un coeur et un corps chargés de toutes de nos souffrances.

La Vie, la Vraie vie se trouve dans la verticalité de notre être et non dans l'horizontalité symbole de la survie.

Dans l'horizontalité nous rencontrons nos ombres, nous nous heurtons à l'adversaire, symbole du côté sombre de nous même.

Ce n'est que lorsque nous transmutons nos ombres que celui que nous considerons comme notre adversaire n'a plus aucun pouvoir sur nous car nous l'avons intégré et transmuté.

Notre adversaire n'est en fait qu'une partie de nous même qui nous renvoi une part de nous qui est en souffrance et que nous devons aimer.

 

Il est temps de transmuter nos peurs afin de penser par nous même, ouvrir notre cœur  et élargir notre champ des possibles.

Ce n'est qu'en libérant notre coeur et notre corps que nous pourrons voir les changements à l'extérieur.

Ce n'est qu'ainsi que la vraie liberté s'acquiert.

La vraie liberté n'a rien à voir avec le bien et le mal. La vraie liberté s'acquiert lorsque nous sommes affranchis de nos démons intérieurs.

 

Le temps passe mais nous sommes toujours, pour la plupart d’entre nous, enfermés dans le jeu de cette matrice dans laquelle chacun perd, gagne, donne des leçons , reçois des leçons mais tout cela est uniquement crée par notre égo en fonction de nos mémoires cellulaires.

Les règles du jeu telles qu’elles sont fixées dans le jeu de la matrice consistent  à "acquérir", "accumuler", " prendre des autres", "manipuler" afin de devenir à un moment ou un autre les «  maîtres du jeu ».

Tel le Monopoly nous achetons, revendons, gagnons, perdons.

C’est encore aujourd'hui le but d'un très grand nombre. Selon les informations dont nous sommes porteurs, la plupart oscillent entre les rôles de victime, de bourreau et de sauveur.

Nous nous sommes évertués à jouer ces rôles et ce depuis des générations.

Chacune de ces générations, une fois le jeu fini referme la boite et entre dans une boite.

Peut être penserez vous que c’est un peu sinistre, mais c’est la vérité.

C'est le jeu de la survie, un jeu animal et duel. Dans chaque jeu il y a toujours un gagnant et un perdant. Nous allons alors continuer à jouer jusqu'à prendre conscience que l'idée n'est

pas de rester dans la dualité mais de s'unifier à l'intérieur de nous même.

 

La clé se trouve dans le fait de ne plus être en résonnance et cela demande à transmutter les mémoires émotionnelles engrammées dans nos cellules.

 

Il ne s'agit pas là de créer un nouveau monde en luttant d'une façon ou d'une autre contre celui existant. Il s'agit là de réveiller en nous notre véritable être afin de vibrer d'autres informations qui changeront notre paysage.

Vous pouvez être au devant de la scène avec tout plein de beaux discours pour changer le monde, si le travail de purification intérieure n'a pas été fait, rien ne changera. Le verbe ne sera aucunement créateur. Cela sera un discours "non fécond" car l'espace de fécondité qui se trouve dans notre corps, dans notre hara demande à être purifié afin d'accueillir le verbe.

C'est alors que le féminin et le masculin s'unissent et que le verbe s'incarne et prend vie.

 

Si nous ne faisons pas ce travail, notre descendance continuera le jeu de la survie sans se poser de questions persuadée que cela est la réalité. Et cela sera sa réalité tant que le travail de purification et de transmutation de nos mémoires cellulaires ne sera pas fait.

Nous créons le monde que nous vibrons et nous pouvons incarner le changement que nous souhaitons voir.

N'oublions pas le message de Ghandi:

"Soyons le changement que nous voulons voir dans ce monde"

 

N’oublions pas que nous entrons dans cette vie « nus » et que nous quittons le jeu aussi  « dépouillés »,«  nus « et " seuls" que nous y sommes entrés.

 

Nous pensons avoir du pouvoir sur les choses mais cela est une pure illusion le temps de la partie.

Combien de personnes , adultes, ados, enfants passent leur temps derrière leur console, leur portable, derrière des «  jeux » divers et variés pendant lequels, le temps d’un instant ils se sentent puissant ?

Combien ont l’impression que le temps du jeu tout cela est réel ?

Ce qu'il faut savoir c'est que lorsque nous rangeons le jeu et refermons la boite... nous retournons à la « réalité ».

A l’identique, la vraie vie n’est pas dans le « jeu » qui est le miroir du « je « , de notre petit moi,  de l’égo. Ici on y trouve la peur, la dépendance et la survie.

La liberté, l’Amour et la vie demandent à ne plus être en résonnance avec le  jeu et le je. Cela demande à transmuter les blessures de notre petit « moi » qui nous maintiennent dans la peur afin de grandir et de devenir créateur de notre vie.

 

Beaucoup d’entre nous ont perdus leur âme et leur étincelle divine car nous avons été génétiquement modifiés par notre égo, nos peurs.

 

Toutefois l’être que nous sommes véritablement est déjà là, dans le noyau de chacune de nos cellules. Il demande seulement à ce que nous nous donnions les moyens de faire un travail afin d’y avoir accès et de pouvoir le libérer.

Ce n’est que lorsque nous avons accès à notre vrai potentiel que nous retrouvons notre liberté d’être et sommes accomplis.

 

Tel un hologramme, notre émotionnel projette notre propre film et nous croyons que tout cela est réel et immuable, mais nous pouvons tout changer.

Ainsi quand le travail est effectué nous attirons un tout autre paysage et pouvons vivre dans le monde tout en ayant conscience de notre part divine. Les choses sont alors beaucoup plus simples car il n'y a plus de combat, plus de dualité.

C'est à nous de semer une graine pour les générations à venir. C'est à chacun de nous de laisser une empreinte, de tracer un sillon sur cette merveilleuse planète.

 

Qui ne dit rien et ne fait rien consent.

 

Aujourd’hui le « new age «  mouvement qui se dit « spirituel » véhicule des messages de pseudo «  amour » qui nous demande de nous aimer les uns les autres tout en attendant passivement et dans une " pseudo paix" ( souvent contrôlée par le mental ou l'endormissement) que quelque chose se passe et qu’un sauveur extérieur vienne nous sauver.

Un coup ce sont les extra terrestres qui viendraient nous libérer, une autre fois nous allons attendre patiemment le retour de Jésus. 

 

Alors là c’est certain nous pouvons toujours attendre…il n'y aura aucun sauveur extérieur.

 

Ne plus être en résonnance avec la matrice demande à nous sauver nous même et non d'attendre que quelqu'un vienne nous sauver. Cela demande un véritable travail de purification. Cela demande de faire émerger le meilleur de nous même, de nous aimer et d'aimer notre corps afin de vibrer cet amour.

 

Il faut savoir qu'un sauveur ou une sauveuse est une personne qui sauve les autres car elle ne s'est pas sauvée elle même , n'a pas fait face à ses ombres et donc ne s'aime pas véritablement.

Comment pouvez vous imaginer que l’on puisse s’aimer les uns les autres et être dans la paix si déjà nous ne transmutons pas chacun à un niveau personnel et en profondeur nos blessures intérieures ?

 

Tout est faux, et tout est fait, sous couvert de belles phrases pour que nous restions bien tranquille à attendre que quelque chose se passe en continuant le jeu de la survie.

 

Il faut savoir que l’ego spirituel est une autre forme de manipulation de la matrice tout aussi efficace que les autres.

Personne ne viendra  nous sauver.Ca serait une grosse "arnaque", un leurre et non pas le symbole de la Vie et de l'Amour.

La solution est en chacun de nous et nous y avons accès que lorsque nous  décidons de nous réveiller et d'arrêter de fuir.

 

C’est un véritable travail alchimique à la suite duquel nous opérons une véritable RE-naissance, une deuxième naissance.

Cet accomplissement se réalise uniquement si nous prenons l'engagement de sortir de l'infantilisme et de la notion de bien de de mal.

Tout vient de l'intérieur de notre corps et de nos cellules. On peut prendre toutes les mesures écologiques à l'extérieur, proclamer de beaux discours et se nourrir de produits "bio", si nous n'avons pas "purifié" nos cellules et notre corps alors, tout cela ne servira à rien, à part nous donner bonne conscience et persuader notre mental que nous faisons une bonne action.

 

Si nos guerres intérieures ne sont pas résolues, les guerres extèrieures seront présentes.

Si nous n'avons pas résolu l'abus ( dans tous les sens du terme) à l'intérieur de nous, alors nous continuerons à abuser à l'éxtérieur ( sur-consomation, déforestation, prendre de l'autre etc...)

 

La planète est à l'image de notre corps.

 

Si demain nous venions à disparaitre, la terre elle continuerait d'extister et elle s'en porterait peut être mieux. Par contre si nous continuons à detruire notre corps nous risquons de ne pas survivre.... à méditer...

 

 

C'est dans le corps que la grande alchimie de l'être prend place.

 

N’oublions pas ce qu’il est écrit dans les textes sacrés :

« Si tu ne renais pas de l’eau et du feu, tu ne peux entrer dans le royaume ».

 

Tout est possible et dans chacune de nos cellules il y a déjà une part ou tout est Accompli. Il nous reste à la réveiller et à la réveler.

A nous de voir quel loup nous souhaitons nourrir, celui de nos peurs ou celui de l'Amour qui se trouve en chacun de nous?

Notre choix sera déterminant pour notre devenir.

 

Avec Amour

Nathalie Chiaruttini

 

J’écris et poste cet article aujourd’hui afin d’honorer et remercier nos amis les dauphins et les baleines de ce qu’ils émettent et incarnent sur cette planète.

Depuis quelques temps lors des soins que je donne, l’énergie des dauphins et des baleines est très présente.

Au delà de l’animal et de sa forme physique il y a une énergie et une vibration dont les baleines et les dauphins sont porteurs, une énergie de guérison des mémoires cellulaires.

La baleine  elle, est considérée comme étant la mémoire de l’humanité. Quand nous regardons une baleine nous pouvons ressentir à travers son regard, à travers ses yeux, tout ce dont elle est porteuse en tant que gardienne de cette mémoire.

C’est pourquoi lorsque nous rencontrons une baleine nous sommes face à notre propre mémoire. Tout ce qui s’est imprégné dans la terre depuis sa naissance, la baleine le porte en elle. Elle est une enseignante et la transmission qu’elle nous fait est vibratoire. Nous ne le voyons pas mais nous le ressentons intérieurement. Elle nous transforme. Ce qu’elle vibre près de notre corps transporte des empreintes, des souvenirs des mémoires qui vont agir directement sur notre ADN et nous communique ce que nous sommes prêt à entendre. Elle éveille des choses concrètes que l’âme sait depuis toujours mais qu’elle n’a pas pu transmettre au corps physique qu’elle habite faute de mémoires engrammées qui l’en empêche.

 

La baleine aide l’âme et les cellules du corps à se refusionner.

 

La baleine nous entraine dans une communication subtile et vibratoire mais très concrète. Quoi de plus concret physiquement que son poids et sa taille. Nous pouvons dire que la baleine est incarnée.

La baleine infuse des ultra fréquences qui mettrons peut être plusieurs jours voir plusieurs mois à s’harmoniser avec le centre de nos cellules mais un jour nous comprenons concrètement ces ultra fréquences par le biais de mots terrestres. Tout deviens plus clair. Plus nous entrons à l’intérieur de nous plus la résonnance se met en place concrètement dans notre vie.

La baleine est donc la gardienne de la mémoire et de l’eau. Elle est là pour ça, toutefois beaucoup ne le savent pas et ne l'entendent pas.

 

 

Le dauphin lui entre plus facilement en contact avec l’être humain. Il vient à sa rencontre. Toutefois il a été prouvé qu’il ne peut entrer en contact avec nous que si il ressent un lien de cœur à cœur.

Les dauphins ont une peau tellement intelligente qu’ils ressentent tout par leur peau et n’aiment pas être touchés. C’est eux qui choisissent par qui ils veulent être touchés selon ce qu’ils ressentent de la personne.

Lorsqu’un dauphin nous touche soit par son corps, son sonar ou sa présence il parle à l’intérieur de notre corps, à nos cellules. C’est une réelle joie et une vraie bénédiction.

Ils ont un tel contact avec eux mêmes que cela leur permet d’être totalement avec nous et de nous voir entièrement. Ils nous captent entièrement et ce grâce à leur cerveau adapté à la fusion.

Etant totalement avec eux mêmes ils ont cette capacité à être totalement avec l’autre le temps d’un instant. C’est cette fusion qui permet la profondeur.

Leur enveloppe corporelle elle, leur permet de canaliser les fluides terrestres. Ce fluide transporte des codes de guérison qui s’ancrent au niveau du cœur.

Ainsi en leur présence, la circulation des fréquences de guérison dans notre canal central ajuste notre taux vibratoire.

Si la baleine est la gardienne de l’eau, le dauphin lui y apporte l’harmonie

L’énergie du dauphin nous aide à faire un choix. Poursuivre sur une route déjà tracée connue et plusieurs fois décevante ou dégager nos circuits d’auto guérison afin de vivre notre véritable nature.

Aujourd’hui bon nombre de dauphins sont en voie de disparation, s’échouent sur la plage et meurt ( 50 dauphins viennent de s’échouer sur les plages japonaises et meurent d’épuisement) . La prédation humaine et les eaux de plus en plus polluées poussent ces espèces à disparaître.

Les humains sont endormis et inconscients et , Leurs moyens de destruction sont de plus en plus puissants.

L’eau de la mer est aussi polluée que l’eau qui circule dans notre corps.

De part notre émotionnel engrammé, nos mémoires cellulaires polluent notre corps et en miroir, nous polluons les eaux de notre planète.

Nos émotions nous font agir de manière violente envers ces gardiens de la terre.

 

Purifier l’eau en travaillant sur nos mémoires est un travail personnel et essentiel.

 

Nous avons tous potentiellement  comme les dauphins des capacités sensorielles subtiles appelées extra sensorielles. Capacité à voir les champs bioénergétiques, à percevoir les états intérieurs émotionnels, capacité à communiquer avec la pensée, capacité à utiliser notre énergie vitale pour soigner, recharger, éveiller autrui. Nous avons même cette capacité à créer c’est à dire à saisir intuitivement les inspirations supérieures. Capacité à s’échapper de l’espace temps et communiquer avec tout un monde invisible.

Malheureusement pour la plupart, toutes ces capacités sont annihilées dés la naissance.

 

Une grande partie de nos maladies et de nos problèmes viennent de nos ancêtres. Il y a toutes sortes de résonnances dans l’espace et le temps.

Nous avons la responsabilité de déblayer notre chemin d’auto guérison et de réactiver la guérison de nos cellules. Nous sommes l’unique guérisseur de notre triangle sacré corps âme esprit.

N’oublions pas que nous sommes structurés à l’image identique de la terre. Nos corps physiques vibrent en lien avec la terre (voir mes articles précédents).

Les baleines et les dauphins sont les gardiens de ce fluide de guérison et d’enracinement. 

Guérison car ils y participent avec toutes les cellules de leur corps.

Enracinement car ils emmènent ces fréquences de guérison au cœur de la terre. Ils envoient de hautes fréquences  afin que nous reprenions contact avec notre véritable nature.

Il est important d’accueillir ces nouvelles fréquences de transmutation et d’apaisement sur terre .La présence rassurante du dauphin a la capacité de désamorcer la très ancienne frayeur héritée de nos ancêtres et enregistrée dans nos gènes.

Si nous restons dans de  basses fréquences, elles nous maintiennent dans la peur et cette peur de lâcher le contrôle sur nous même empêche cette guérison.

Lorsque nous enclenchons ce travail sur les mémoires cellulaires le cœur s’ouvre, le travail de purification de nos cellules commence alors et nous entrons de plus en plus profond avec notre pouvoir guérisseur. Nous éveillons nos propres forces de guérison.

Le lâcher prise de ce que nous pouvons contrôler est essentiel sur la route. Il s’agit de reprendre la maitrise de nos vies tout en lâchant le contrôle.

Lorsque le processus est enclenché nous vivons une activation profonde de notre mémoire cellulaire et ainsi nous reprenons contact avec notre origine.

 

S’aimer c’est se libérer.

 

Nous sommes venus expérimenter la dualité c’est à dire aussi bien l’ombre que la lumière.

Dans ce monde on ne peut connaître une chose qu’en expérimentant son contraire. Les 2 polarités sont nécessaires afin de connecter la vie en nous.

L’ego n’est qu’un instrument de survie que nous avons mis en place pour nous protéger.

Ce n’est que par la responsabilité prise par chacun afin de devenir un être pleinement conscient que chacun cessera de déléguer son pouvoir et se reconnectera à sa véritable nature.

Si cela ne vient pas d’une prise de conscience individuelle ce sera alors les évènements extérieurs qui mettront chacun au pied du mur.

L’idée n’est pas de combattre à l’extérieur mais de nous connaître.

La sortie du jeu est là. La sortie de la matrice est là.

 

Rappelons que sur le temple de Delphes il est inscrit:

"Connais toi toi-même et tu connaîtras l'univers et les Dieux"

 

Il est primordial pour cela de sortir des agitations égotiques car lorsque nous sommes attaché au bruit nous ne pouvons pas connaître le silence ( voir mes articles précédents).

L’entrée est en nous. On ne peut chercher ailleurs. Il n’y a pas d’autre voie que de se tourner vers l’intérieur de soi et entreprendre la guérison de nos mémoires du corps émotionnel car les énergies de l’ancien ne sont pas compatibles avec le nouveau.

Il n’est pas question ici de bâtir un monde nouveau, il n’est pas question de FAIRE ou FER ( le combat, les épées).  Le terrain est à préparer en soi, en étant soi au plus prêt de notre véritable nature. Dans cet espace  la guerre n'existe plus.

Retrouver notre pouvoir c’est retrouver la fonction originelle de nos cellules. Quand nous retrouvons la fonction originelle de nos cellules alors nous pouvons transformer nos vies afin d’être en alignement avec qui nous sommes véritablement.

Lorsque vous entrez physiquement en contact avec un dauphin ou une baleine toutes vos cellules en sont imprégnées. Il s’agit là d’une transmission d’informations vibratoires dans un corps physique. Une seule condition, être en mesure de le recevoir. La porte du corps est notre coeur. Lorsque le coeur est ouvert et le corps prêt à recevoir alors l'esprit s'incarne dans la matière. Ainsi nous vibrons notre véritable nature.

A l’image des dauphins et des baleines nous avons une enveloppe physique et cette enveloppe physique demande à être incarnée afin de vibrer notre véritable nature.

La nécessité d’une formidable mutation intérieure du monde moderne se doit de prendre forme avec la même ampleur que la mutation extérieure provoquée par la modernité des cinq siècles passés.

Ainsi nous pourrons donner naissance à une vie humaine conçue comme une chorégraphie sacrée.

Chacun de nous serait une composante d’un ensemble d’harmoniques vibrant à l’unisson.

La dualité ici n’a alors plus sa place. Chacun « est » et vibre » sa véritable nature en lien avec le tout afin de composer ensemble une belle harmonie.

Le Dauphin apporte cette harmonie dans les eaux. La baleine elle est la gardienne des mémoires de ce que nous sommes véritablement. En nous honorant et en acceptant de faire ce travail du retour à notre véritable nature, du retour à la maison, nous honorons ces êtres qui oeuvrent chaque jour sur notre belle planète.

 

Avec  Amour

Nathalie Chiaruttini

 

 

Pages